Votre recherche

Elus et électeurs, ras-le-bol !

Elus et électeurs, ras-le-bol !

L’accord nucléaire de Téhéran tient la route au regard des investissements de ceux qui l’ont signé. La seule fragilité réelle consiste dans le “couac” des élections U.S. à la Maison Blanche. Si D. Trump s’entêtait, il faudrait comme l’a déjà fait pour sa part le FBI, que les hauts gradés militaires posent un « droit de refus » au soutien inconditionnel à l’énergumène. S’appuyant sur un “droit de conscience”, les militaires s’opposeraient en conscience à lui, pour folie. La volonté de D. Trump ouvre en effet, si elle se concrétisait, à un enchaînement nucléaire difficile à maîtriser dont on n’ose imaginer l’impact pour notre planète.

Il faudrait par ailleurs, puisque les peuples ne sont plus « éclairés » lorsqu’ils posent un bulletin de vote dans l’urne, envisager une obligation de passage dans un cycle de formation à la réflexion, à la citoyenneté, au bon sens pour tout électeur potentiel – pourquoi pas en cours du soir imposés – afin de clarifier et d’étayer les cerveaux.

Bien entendu, le programme serait alourdi pour les candidats à un mandat électoral. Ils auraient en sus à passer un examen de « bon sens » avec diagnostic de validation de personnalité. L’équipe d’experts thérapeutes reconnus serait responsable de ses conclusions sur la durée du mandat avec des sanctions proportionnelles au regard du niveau des dérives constatées non annoncées au bilan !

Articles similaires

Pas de commentaire

Commenter

Votre adresse mail ne sera pas publiée.