Votre recherche

La malédiction initiale du net !

La malédiction initiale du net !

Pour retrouver une éthique sur Internet, il faudrait corriger l’erreur initiale qui permet à quiconque de s’exprimer sous un pseudo. Et de fait, en toute irresponsabilité. Dès lors, le « crime de parole » peut s’étaler largement, sauf cas extrêmement limite comme un appel au meurtre ou une diffamation grave. Comment a-t-on accepté cette disparition de la responsabilité aux propos tenus ? Et jusque à quand perdurera une telle inconséquence qui ouvre à tous les défoulements…

La campagne « pro Trump » des Russes confirme, si besoin était, du net porteur de manipulations de très grandes ampleurs alors que monde est réellement devenu village à portée de tout un chacun quelles que soient ses intentions. Et les « voyous » de toutes sortes peuvent s’en donner à cœur joie sans grand risque d’être obligé de rendre compte des torts qu’ils peuvent commettre… La dérive sera de plus en plus énorme si on ne prend pas les moyens pour imposer un code déontologie en bonne et due forme.

Il serait grand temps de mettre en place une régulation internationale. Un nouveau chantier pour l’ONU qui n’en manque pas. Mais, malgré un nouveau secrétaire général désireux de réinitialiser cette assemblée internationale, l’Organisation des Nations Unies s’avère paralysée par les droits de veto des grandes nations. Il y aurait grande urgence à sortir de ce blocage insupportable compte tenu des multiples tensions de par le monde avec leurs effets néfastes pour des centaines de milliers, voire même des millions de vie.

Notre président E. Macron, très mobilisé à occuper une place prépondérante au niveau international avait tout fait pour nous faire rêver. On se souvient encore de ses débuts avec l’accueil en grandes pompes des sieurs Poutine et Trump, de sa rencontre avec Mme Merkel pour envisager une cogestion de l’Europe pour peser sur l’avenir du monde, de son discours de grande envergure à l’ONU.

On l’attend donc sur la scène internationale avec trois objectifs essentiels montrant que ses débuts n’étaient pas feu de paille : mise en œuvre d’une Europe enfin efficiente au niveau des enjeux du monde, participation active à une réinitialisation urgente de l’ONU et mise en place d’une éthique sans faille des communications internationales…

Sinon, les risques planétaires vont atteindre un tel volume qu’on ne saura plus comment arrêter l’autodestruction de notre planète avec comme seule perspective de survie, l’aventure pour l’heure très hypothétique de l’accueil des humains sur une autre planète.

Articles similaires

Pas de commentaire

Commenter

Votre adresse mail ne sera pas publiée.