Votre recherche

Le féminin « secondaire » !

Le féminin « secondaire » !

La nouvelle législature a loupé le coche. Dans le champ du politique, les femmes demeurent dans un statut de « sous-prolétariat ». Beaucoup plus de femmes sont désormais présentes au sein de l’Assemblée Nationale. Mais elles n’ont eu droit qu’aux strapontins car aucune d’entre elles n’a pu accéder à une fonction d’animation ouvrant à de réelles capacités d’initiatives. Néant absolu…

Il aurait fallu saisir l’occasion. Apparemment Emmanuel Macron n’a pas impulsé le mouvement. « En Marche » est resté réactionnaire sur cet enjeu démocratique. Silence radio absolu. De quoi s’interroger sur le fonctionnement du couple Brigitte / Emmanuel, sur sa maturité, sur sa modernité. On ne peut que conseiller aux femmes « macronistes » de se lancer dans une révolution de palais qui s’impose. Vivement qu’elles apportent leurs talents dans le champ politique. Il en a bien besoin.

Articles similaires

Pas de commentaire

Commenter

Votre adresse mail ne sera pas publiée.