Votre recherche

Le féminin “secondaire” !

Le féminin “secondaire” !

La nouvelle législature a loupé le coche. Dans le champ du politique, les femmes demeurent dans un statut de « sous-prolétariat ». Beaucoup plus de femmes sont désormais présentes au sein de l’Assemblée Nationale. Mais elles n’ont eu droit qu’aux strapontins car aucune d’entre elles n’a pu accéder à une fonction d’animation ouvrant à de réelles capacités d’initiatives. Néant absolu…

Il aurait fallu saisir l’occasion. Apparemment Emmanuel Macron n’a pas impulsé le mouvement. “En Marche” est resté réactionnaire sur cet enjeu démocratique. Silence radio absolu. De quoi s’interroger sur le fonctionnement du couple Brigitte / Emmanuel, sur sa maturité, sur sa modernité. On ne peut que conseiller aux femmes “macronistes” de se lancer dans une révolution de palais qui s’impose. Vivement qu’elles apportent leurs talents dans le champ politique. Il en a bien besoin.

Articles similaires

Pas de commentaire

Commenter

Votre adresse mail ne sera pas publiée.